27/08/2008

 

UNE ANCRE SOLIDE DANS LES TEMPETES DE LA VIE

 

Texte biblique : I Samuel 30

 

Rappelons d'abord la définition de l'ancre :

« Forte pièce d'acier suspendue à une chaîne, que l'on jette au fond de l'eau pour qu'elle s'y fixe et retienne le navire. »

D'où le verbe « ancrer » : fixer solidement, fig. enraciner

Et le substantif « ancrage » : action qui consiste à attacher à un point fixe. (Micro Robert)

 

Introduction :

 

Dans les dernières semaines, j'ai beaucoup réfléchi à l'importance d'être bien ancré en Dieu dans les tempêtes qui viennent secouer le navire de notre vie. Sans cela il y aura naufrage spirituel. L'apôtre Paul nous parle de certains chrétiens qui « ont fait naufrage quant à la foi » (I Timothée 1 :19).

J'aimerais illustrer cette vérité spirituelle par une histoire vécue par David, avant même qu'il ne devienne roi d'Israël.

 

Le contexte historique: Ce chapitre décrit une phase très difficile pour David, qui, bien que oint pour être le roi d'Israël, doit fuir pour sauver sa vie, à cause de la jalousie morbide dont il est l'objet de la part de Saül. David est contraint de se réfugier chez les Philistins (chap. 27) pour un temps ; au chap. 29 il est renvoyé par ceux-ci... Qui sait combien de questions ont dû traverser l'esprit de David... Suis-je bien dans la volonté de Dieu ?

Le chapitre 30 s'ouvre avec une tempête, très violente et complètement inattendue, qui s'ajoute à sa propre situation précaire... Tsiklag est pillée et incendiée par les Amalécites!

 

En lisant ce passage, regardons attentivement la réaction de David, et essayons de faire le lien avec le concept de l'ancre...

 

  • I. Une défaite cuisante pour David et ses hommes (1-7):

 

  • - Il s'agit d'une invasion de l'ennemi, qui avait détruit et brûlé la ville...
  • - Toute une population faite prisonnière et des pertes matérielles considérables.
  • - David a une réaction tout à fait humaine... (v. 4)
  • - Il est personnellement affecté (v. 5)
  • - Sa vie est encore une fois en danger... et cette fois à cause de menaces internes! (v. 6)

 

Dans ce climat d'angoisse légitime et d'amertume imméritée, David nous surprend tous. A noter le « mais » qui annonce quelque chose d'inattendu... Il fit un choix déterminant...

 

  • II. Le secret de la force surnaturelle de David (6-7)

 

A la différence de tous les autres, "David reprit courage en s'appuyant sur l'Eternel, son Dieu". La version du Semeur donne : "Il puisa de nouvelles forces en se confiant en l'Eternel son Dieu"

 

Ce verset nous révèle que dans cette crise très grave, David a choisi de jeter son ancre spirituelle dans les eaux agitées et dangereuses où il se trouvait. Oui, David possédait une ancre indéfectible. Ce n'était pas une ancre de dernière minute, improvisée, magique ou superstitieuse, ni une ancre empruntée à d'autres...

 

Cette ancre, c'était sa relation intime, sa communion personnelle et étroite avec Dieu, une relation qu'il cultivait jour après jour avec Lui.

 

Le Psaume 27 est un exemple parmi tant d'autres, qui révèle la profondeur de cette proximité avec Dieu. Lisons-le entièrement...

 

Quelle est la leçon pour nous ?

 

L'apôtre Paul prie afin que les chrétiens soient « puissamment fortifiés par Son Esprit dans l'homme intérieur » (Ephésiens 3:16) car il est conscient que nous serons tôt ou tard confrontés à des tempêtes qui pourraient nous détruire si nous ne sommes pas ancrés en Jésus!

Dans la même épître, il exhorte les chrétiens à être prêt au combat spirituel (6 :10-12). Ce n'est pas une armure théorique, intellectuelle, mais spirituelle ! Il s'agit d'une préparation préventive en vue du « mauvais jour » (v. 13)...

 

      Cet ancrage est possible grâce à deux moyens puissants dont nous disposons :

 

  • a) La prière
  • b) L'écoute de la voix de Dieu dans Sa Parole.

 

Ce sont ceux auxquels David fait recours dans la suite de cette histoire...

 

  • III. Un renversement de situation (9-19)

 

L'ancre spirituelle de David l'a amené à :

 

  • 1) Consulter Dieu (v. 7)
  • 2) Retrouver la force et le courage pour attaquer l'ennemi (v. 9-10)
  • 3) Bénéficier de la Faveur Divine (11-16)
  • 4) Abattre tous les ennemis (17)
  • 5) Récupérer sa famille et tous les biens (18-20)
  • 6) A rendre gloire à Dieu (v. 23)

 

 

Conclusion :

 

Mon ami, disposes-tu de cette même ancre ?  Où en es-tu dans ta relation avec Dieu ? Peut-être le temps d'un nouvel ancrage est arrivé dans le cas où tu aurais perdu tes repères, ou tu te sentirais emporté par les vagues violentes autour de toi...

Dans la tempête, est-ce que tu sombres dans la panique ou bien es-tu en mesure de te ressourcer auprès de l'Eternel ?

Dieu ne veut pas que notre navire coule ! Nous avons entamé ce voyage avec Lui vers une destination précise : la vie éternelle dans le royaume de Dieu. C'est dans ce but qu'Il a pourvu une ancre sûre, notre foi en Dieu :

 

« Cette espérance, nous la possédons comme une ancre de l'âme, sûre et solide... » (Hébreux 6 :18).

 

Dieu ne veut que personne périsse, que personne sombre dans la ruine totale : Il veut nous protéger de tout naufrage spirituel afin que tous les passagers puissent arriver à bon port : le ciel. Là nous serons accueillis par Celui qui nous a précédés : Jésus, notre Maître et Sauveur. Avec Lui nous sommes en sécurité!

 

« Le nom de l'Eternel est une tour forte ; le juste s'y réfugie, et se trouve en sûreté » (Proverbes 18 :10)

 

 

 

 

15:09 Écrit par Pasteur Daniel Costanza dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.